26.10.2016

L’hiver 2016 se passera en charentaises

L’hiver 2016 se passera en charentaises

Aujourd’hui on vous raconte l’histoire du nouveau partenariat 64 et Rivalin.

 

L’hiver dernier, nous étions invités à dîner chez des amis en Bretagne. On arrive dans une jolie maison quimpéroise, au bord de l’Odet. Et là, stupeur, notre hôte nous accueille en pantoufles !

« Mathieu, quand même, t’as sorti les charentaises de ton grand-père ?! ».

Sa femme apparaît et nous répond fièrement : « c’est des Rivalin ! »

Je regarde alors ses pieds (de fashionistas), puis ceux de sa fille. Ils sont tous en charentaises !

Je recroqueville mes orteils glacés au fond de mes bottines humides et serrées… Ils ont l’air tellement bien dans leurs pantoufles…

Il n’y aurait pas une paire pour moi ?

 

 

On découvre alors que la charentaise a fait son grand retour dans les foyers et on est plutôt ravi de l’apprendre. Non la charentaise ce n’est pas ringard, au contraire, c’est même la tendance du moment et on la retrouve chez tous les urbains branchés, de Bretagne à la capitale !

Nous nous devions donc de ramener une paire de charentaises dans notre valise et d’informer tout le Sud Ouest que l’hiver 2016 se passerait en pantoufles !

 

Afin de produire la charentaise 64 dans les règles de l’art, nous avons donc rencontré Vincent Rivalin, co-gérant de l’entreprise Rivalin à Quimper, qui a su dépoussiérer la charentaise écossaise et remettre au gout du jour un produit travaillé depuis une centaine d’années de la même manière. 

Il est l’arrière-petit-fils du créateur de l’entreprise : ici le savoir-faire et la tradition se transmettent de génération en génération depuis 1925. Sur des machines qui ont entre 50 et 80 ans, il applique le même procédé de fabrication :

       – découpe du tissu et de la semelle à l’aide d’emporte-pièce,

       – couture à l’envers, directement sur la semelle, qui garantit la qualité et durabilité du produit.

etapes-fabrication

 Chaque modèle est unique car cousu à la main. Nous avons même pu filmer une partie du processus de fabrication !

 

 

Aujourd’hui Rivalin produit 400 paires de charentaises par jour et les exporte en Allemagne, aux Etats-Unis et au Japon. Pour la petite histoire, l’année dernière, Léonardo Dicaprio aurait acheté une paire de charentaises Rivalin dans une boutique de la Ve avenue à New York !

Ensemble, nous avons donc créé 2 modèles de charentaises 100% laine, reprenant le motif Landscape pour le modèle homme et l’imprimé Micro floral pour le modèle femme.

article-charentaise

Des charentaises chaudes et confortables créées à la main, par une entreprise familiale française et dans les règles de l’art.

Disponibles dans toutes nos boutiques et sur le site www.64.eu

 

 

Poster vos commentaires