06.11.2019

Clément Roseyro, champion de France de SUP.

Clément Roseyro, champion de France de SUP.


À l’occasion de son titre de Champion de France de Stand Up Paddle Open 2019, remporté à Hossegor le 26 octobre dernier, nous avons interviewé le jeune rider et ambassadeur 64 Clément Roseyro.

Présentation :

« J’ai 20 ans, je suis né à Paris et j’ai déménagé à l’âge de 1 an à Anglet dans le Pays Basque.Maître-nageur sauveteur sur les plages d’Anglet depuis deux ans, et je viens de passer cette année mon BPJEPS, un diplôme pour devenir professeur de surf.

Je connais la marque 64 depuis que je suis tout petit, je me souviens des cadeaux 64 qu’on recevait à la kermesse de l’école ! Je suis rentré dans la famille 64 à l’âge de 15 ans, la marque voulait soutenir des jeunes passionnés de surf de la région et je suis devenu ambassadeur !  »

Ses débuts dans le surf

« J’ai commencé le surf quand j’avais 6 ans à Biarritz, à la Côte des Basques. Alors que mon père me poussait sur un bodyboard, je me suis levé pour la première fois. Ma première planche était une NSP 6.0.  »

Un surfeur polyvalent

En terme de surf Clément est pluridisciplinaire, il est autant à l’aise en shortboard, longboard, qu’en stand up, kitesurf et en foil !

« Je fais de la compétition pour ces 4 types de surf. (En « foil » il n’y a pas encore de compet’.) J’ai fait une étape internationale en longboard où j’ai fini 17éme, j’aimerais d’ici l’année prochaine faire les 3 étapes du tour international pour me qualifier à la finale du Championnat du Monde de Longboard. En kitesurf et shortboard je participe aux compétitions nationales.

Je fais parti de l’Anglet Surf Club, j’en profite pour remercier Emilie la présidente et Mismo, mon prof 😉 »


Être champion de France, c’est mon plus gros titre jusqu’à présent !

En termes de planche je n’ai pas de préférence, ça se fait en fonction des conditions de surf, des saisons et de mes compétitions. En ce moment j’ai envie de faire du kite ! Le kiteSurf te permet vraiment de te déplacer à fond sur un spot, dans des endroits où tu n’as pas l’habitude d’aller.

L’hiver il y a le surf de gros, c’est la période où j’ai envie de surfer des grosses vagues en gun. En été je préfère faire du longboard et du stand up.

Surfeur Compétitif ou Free Surf ?

« Je suis plutôt Free surf. Ce que je préfère dans le surf c’est avoir de la vitesse, du « flow », je ne cherche pas forcément à faire les manœuvres qui vont me permettre de gagner le plus de points en compétition mais plutôt être dans la glisse et dans la vitesse. »

Dernier Surf -Trip

« Mon dernier surf trip ?

Cet été en Galice ! Nous sommes partis à deux avec Zoé Grospiron pour participer au Championnat du Monde de Longboard (ma première compétition internationale). »

Sources d’inspiration

« Je regarde beaucoup de vidéos de surf, je m’inspire aussi les surfeurs que je croise. Antoine Delpero pour le longboard, Manu Portet aussi qui est originaire de Biarritz, et à l’étranger je dirais Clay Marzo ! « 

Souvenirs avec 64

« Je me souviendrai toujours du jour où je suis venu au bureau 64 pour devenir officiellement ambassadeur de la marque. J’ai collé mon premier sticker 64 grand format sur ma planche, et ce jour-là, je crois que je n’ai jamais aussi bien surfé de ma vie ! J’étais tellement content de représenter 64 , j’ai surfé 2 heures et je me souviendrai toujours de cette session.  »

shooting 64 – été 2017

Sa sélection 64 pour la collection Hiver 2019

La chemise en jean, la doudoune et le sweat à capuche ski Label.

Suivez son actu sur Instagram : @clement.roseyro

Merci à Clément de nous avoir accordé un peu de son temps avant de retourner à l’eau !

Crédit photos : Thierry Bouriat, Cécilia Thibier.

Poster vos commentaires