13.07.2016

RENCONTRE AVEC L’ARTISTE VALENTINE REINHARDT

RENCONTRE AVEC L’ARTISTE VALENTINE REINHARDT

Illustratrice et photographe, Valentine Reinhardt a notamment travaillé à la direction artistique de plusieurs campagnes pour SFR, Nike, Teddy Smith ou encore Eurostar). Sébastien Tellier (chanteur français), Tame Impala (groupe de rock Australien), Pyramid (artiste français de la nouvelle vague électro), l’ont choisie pour créer leurs affiches et couvertures d’album.

Cet été, c’est avec la marque 64 que Valentine a accepté de collaborer pour une collection capsule. A l’occasion de son lancement, nous sommes allés lui demander de nous dévoiler un peu son univers…

 

 

Elle nous a donné rendez-vous sur les hauteurs de Biarritz, à la terrasse d’un café non loin de la Côte des basques. Ce jour-là, le vent marin refroidit les joues et le soleil est renfrogné. Qu’à cela ne tienne, Valentine arrive lumineuse et souriante ; les cheveux souples et la démarche légère.

 

Naturellement prévenante, elle s’inquiète d’être en retard, puis commence par nous expliquer ce qui la lie au Pays basque.

 

J’ai grandi ici. Mon père a une maison à Guéthary. C’est pour ça que je reviens très souvent ; même en hiver. J’en ai besoin ; c’est une grande bouffée d’air frais quand on vit à Paris.

 

Les paysages du Pays basque sont ceux de mon enfance, j’en suis imprégnée et ils ont clairement influencé mon travail. Dans mes créations la nature est un thème récurrent, comme une recherche assez romantique d’un paradis perdu.

 

Et comment es-tu devenue artiste ?

 

Le dessin a toujours été une évidence. Je passais mon temps à dessiner au fond de la classe plutôt qu’à écouter les cours. Je ne me suis jamais posée de question ; je savais que je voulais faire ça. J’ai préparé les Beaux-Arts à Bayonne ; ensuite j’ai fait une école d’art graphique à Paris (Penninghen). Dès la sortie, j’ai travaillé dans une agence de pub très créative, où j’ai vu toutes les facettes du métier : de la création à la fabrication des campagnes publicitaires. J’ai été salariée pendant sept ans et ça m’a beaucoup appris, mais depuis deux ans, je me suis lancée en freelance. C’est la liberté de choisir son travail, ses projets, ses clients ; d’aménager son temps. Les sujets sont toujours très différents ; il n’y a pas de routine, et c’est très agréable. Ça donne une grande indépendance.

 

Justement, comment as-tu été amenée à travailler avec la marque 64 ?

 

Je connais la famille 64 depuis toute petite. J’ai grandi à Guéthary… Alors quand ils m’ont contactée pour envisager une collaboration, j’ai été ravie. Pour moi c’était l’occasion rêvée de travailler avec une marque de la région et à laquelle je suis très attachée.

 

Et comment s’est passée cette collaboration ?

 

Nous avons discuté ensemble de l’esprit qu’ils voulaient donner à cette collection, leur direction artistique correspondait bien à mon univers assez coloré et un poil surréaliste. Dès le départ, il y avait pas mal d’ingrédients pour que je sois bien inspirée ! Alors je me suis mise à dessiner ; beaucoup de choses à la main ; des aquarelles. Je me suis inspirée des couleurs et du caractère du Pays basque.

J’ai aussi cherché à comprendre l’esprit de la marque ; son identité. Le logo 64 très présent, très graphique, est rapidement devenu ma base de travail.

 

Concrètement, comment tes créations passent-elles de l’aquarelle au tee-shirt 64 ?

 

Je commence par faire une peinture à l’aquarelle, je la photographie, puis je fais un travail de retouches à l’ordinateur. Je prépare le visuel pour pouvoir donner un fichier de travail qui puisse ensuite être envoyé à un imprimeur et être imprimé sur un tee-shirt.

 

Le soleil perce timidement. Le vent est toujours présent. Valentine dit alors qu’à Paris le surf lui manque beaucoup. À chaque fois qu’elle revient ici, elle a besoin de se mettre à l’eau. C’est aussi par le surf qu’elle s’identifie au Pays basque. Elle expose d’ailleurs à Biarritz chez Helder Supply fin juillet pour West is the Best, un projet créatif et philosophique dirigé par Joran Briand où il est question de surf, de voyage, de créativité, et d’Océan. Un menu qui sied joliment à Valentine Reinhardt.

 

 

Retrouvez la collection Valentine Reinhardt sur www.64.eu et dans toutes nos boutiques 64.

 

 

bandeau-valentine-blog
Portrait de Valentine Reinhardt. Tee-shirt homme et enfant ART64 – Collection capsule Valentine Reinhardt pour la marque 64 – été 2016.

 

 

 

Propos recueillis par Laetitia Klotz Guilbert – Itinérances Littéraires

Crédit photo : @studiojoranbriand. (portrait Valentine Reinhardt)

Poster vos commentaires